Accueil SOCIETE EDUCATION-FORMATION SUD-OUEST : 500 POLICIERS FORMES A LA GESTION DES (...)
EDUCATION-FORMATION

SUD-OUEST : 500 POLICIERS FORMES A LA GESTION DES CATASTROPHES

9/05 14h29

BECHAR- Plus de 500 policiers des suretés de wilaya de Bechar, Adrar et Tindouf ont bénéficié d’un cycle de formation de gestion des scènes et sites des catastrophes majeures et a l’identification des victimes lors de ces catastrophes, a-t-on appris mercredi de l’inspection régionale de police du sud-ouest à Bechar.

Ce cycle de formation spécialisés a été encadré par des spécialistes de la direction générale de la Sureté nationale (DGSN) et auquel ont pris part, directement ou par vidéoconférence, des policiers relevant des différents services de sureté de ces wilayas, notamment ceux des services de la police judiciaire et de la police scientifique et technique.

Il vise "une meilleure prise en charge policière des catastrophes majeures et une contribution à leur gestion et à l’identification rapide des victimes", a indiqué l’inspecteur régional de police du sud-ouest, le commissaire-divisionnaire Daoud Mohand Cherif.

Cette formation, à laquelle ont pris part aussi des médecins-légistes et des agents de la Protection civile en exercice dans le Sud-ouest, a permis à l’ensemble de s’imprégner des techniques de la coordination des activités d’information et d’analyse des besoins en personnel, en moyens humains et matériels lors des catastrophes majeures, de la mise en place des programmes et plans d’actions pour la prise en charge des victimes, de la nécessité et de l’efficacité de la communication et de l’information précise sur les victimes, auparavant déclarées disparues aux familles et aux autorités, a-t-il ajouté.

Cette opération de formation des agents de la DGSN à ce genre de spécialités, et qui vient en application des recommandations du DGSN, le général-major Abdelghani Hamel, permet aux policiers de la région du sud-ouest du pays d’être d’un apport très important à la sécurisation des périmètres des catastrophes majeures ou des zones de sinistre, dans le but de permettre une sécurisation optimale des opérations de secours et de protection des opérations de secours, des indices matériels et de la population, a conclu l’officier de Police.

  • version imprimable de l'article
  • envoyer l'article par mail
INFOS LOCALES
  • OUARGLA:DES OPERATIONS POUR AMELIORER L’APPROVISIONNEMENT EN ELECTRICITE...Lire la suite
  • ENVENIMATION SCORPIONIQUE : UNE PREOCCUPATION EN QUETE D’UNE MEILLEURE PRISE EN CHARGE ...Lire la suite
  • CAMPAGNE DE LABOURS : PREVISION D’EMBLAVEMENT DE 4.478 HA A OUARGLA ...Lire la suite
  • LAGHOUAT:EXPLOITATION DE L’ENERGIE SOLAIRE DANS LES ECOLES...Lire la suite
  • GHARDAÏA:UN CENTRE DE FORMATION DEDIE AUX ENERGIES PROPRES...Lire la suite
VIDEO