Accueil ECONOMIE UN PROGRAMME SUPPLEMENTAIRE POUR LE DEVT. D’OUARGLA
ECONOMIE

UN PROGRAMME SUPPLEMENTAIRE POUR LE DEVT. D’OUARGLA

19/11 07h32

OUARGLA - Un programme supplémentaire de quelques 12 milliards DA a été accordé pour renforcer la dynamique de développement dans la wilaya d’Ouargla, a-t-on appris du secrétaire général du ministère de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire (MICLAT).

Ce programme supplémentaire va toucher plusieurs opérations de développement en rapport direct avec le cadre de vie du citoyen, tel que l’aménagement des lotissements sociaux créés à travers différentes communes et l’aménagement et l’extension des zones d’activités, a indiqué samedi soir M.Saleh-Eddine Dahmoune, lors d’une rencontre tenue au siège de la wilaya.

La wilaya d’Ouargla va bénéficier également d’un important programme de développement, au titre des plans communaux de développement de 2018, a ajouté le responsable, signalant que la décision prise par les pouvoirs publics de réactiver le Fonds spécial de développement des régions du Sud constitue une opportunité pour la wilaya d’inscrire des opérations stratégiques dans divers secteurs.

Cette démarche, a-t-il expliqué, représente un engagement de l’Etat de concrétisation des programmes de développement initiés par le Président de la République pour améliorer les conditions de vie des citoyens, en plus du développement du réseau routier et autoroutier et du transport ferroviaire.

Selon M. Dahmoune, la poursuite du développement local va connaitre un changement avec une décentralisation de la décision et la libération des initiatives locales de manière à mieux répondre aux attentes de la population, d’une part, et l’implication du citoyen dans la gestion des affaires locales, d’autre part.

Le MICLAT a contribué l’an dernier à la prise en charge, via la Caisse de solidarité et de garantie des Collectivités locales, des besoins de développement urgents des nouvelles wilayas déléguées pour leur permettre de réaliser des avancées en matière de raccordement aux réseaux d’eau potable, d’assainissement, d’électricité et de gaz naturel, en plus de la réalisation de structures administratives, l’aménagement d’établissements scolaires et l’amélioration des infrastructures de base, a rappelé le responsable.

M. Dahmoune a appelé, au terme de son intervention, à ne pas rater l’occasion des prochaines élections locales qui, a-t-il dit, constituent la consécration de la démocratie participative, à la faveur des garanties réglementaires et matérielles de transparence et d’intégrité réunies par l’Etat.

- Proposition d’opérations pour la prise en charge des attentes du citoyen -

Pour sa part, le wali d’Ouargla, Abdelkader Djellaoui, a suggéré plusieurs opérations de proximité, liées directement à l’amélioration du cadre de vie du citoyen, à l’instar de la levée du gel sur le projet de l’établissement hospitalier universitaire, la réalisation de l’hôpital 60 lits de Rouissat, l’équipement des urgences médicochirurgicales, l’étude d’extension de l’institut national de formation paramédicale d’Ouargla, la réalisation de la gare routière de Hassi-Messaoud, et la réévaluation des autorisations de programmes des projets de 9.000 places pédagogiques et 3.000 lits de l’Université d’Ouargla.

Il a évoqué, dans le même sillage, la réhabilitation de la RN-53A reliant Hassi-Messaoud à la daira frontalière d’El-Borma sur 328 km pour un cout de 3,6 milliards DA, et l’extension de la ligne de tramway, dans sa partie non lancée et menant vers le ksar d’Ouargla après levée du gel de l’opération. Ce dernier projet, qui enregistre un taux d’avancement appréciable (90%), a dû retarder sa date de mise en service, en raison du retard dans le paiement des situations de l’entreprise réalisatrice, estimées à plus de 4,7 milliards DA, a-t-il expliqué, avant de suggérer la réalisation de 1,2 km des 3 km restants, à confier à l’entreprise nationale "Cosider".

-Constitution d’un conseil consultatif local- Concernant les lots de terrains destinés à l’auto-construction, le chef de l’exécutif de wilaya d’Ouargla a fait état de la création de 91 lotissements sociaux sur 833 hectares totalisant 17.353 parcelles, dont 15.253 ont été attribuées à leurs bénéficiaires, et de l’établissement de 1.775 titres de propriété.

Pour ce qui est de leur aménagement, la wilaya s’est vu accorder 1,94 milliard DA sur budget de l’Etat de 2016 pour la prise en charge des actions prioritaires, tels que les terrassements, l’aménagement de routes et l’approvisionnement en eau potable (en cours de réalisation), a-t-il fait savoir.

M. Djellaoui a signalé, dans le même contexte, que les services de la wilaya £uvraient à la mise en place, après les élections locales du 23 novembre, d’un conseil consultatif local, regroupant d’anciens cadres, des élus locaux, des enseignants et la société civile pour la proposition de projets susceptibles de booster le développement local, à être soulevés aux instances centrales concernées.

Les membres de la commission interministérielle qui s’est déplacée à Ouargla, et comprenant les secrétaires généraux des ministères des Travaux publics et Transport, de la Santé, la Population et la Réforme hospitalière, de l’Habitat et la ville, de l’Agriculture, le Développement rural et la Pêche, des Ressources en eau, et de la Jeunesse et des Sports, ont apporté des réponses aux doléances soulevées lors de cette rencontre. Les chefs de dairas, les présidents d’APC, les représentants de la société civile et les directeurs d’exécutif, ont pris part à la rencontre.

  • version imprimable de l'article
  • envoyer l'article par mail
INFOS LOCALES
  • PLUS DE 50 EXPOSANTS AU 1ER SALON AGRO-SUD-EXPORT...Lire la suite
  • ILLIZI:DIVERS PROJETS POUR PROMOUVOIR LES PRESTATIONS POSTALES...Lire la suite
  • LA CIMENTERIE DE TIMEKTANE,UN INVESTISSEMENT PROMETTEUR AU SUD...Lire la suite
  • LE COMPLEXE GAZIER DE REGGANE:UNE VALEUR AJOUTEE POUR L’ECONOMIE ...Lire la suite
  • L’INVESTISSEUR FACE AU DEFI D’UNE PRODUCTION AGRICOLE EXPORTABLE...Lire la suite
VIDEO