Accueil ACTUALITES LOCALES OUARGLA : DES STRUCTURES MILITAIRES BAPTISEES AUX NOMS (...)
LOCALES

OUARGLA : DES STRUCTURES MILITAIRES BAPTISEES AUX NOMS DES CHOUHADA

19/03 13h36

OUARGLA- Deux structures militaires à Ouargla, relevant de la 4ème région militaire, ont été baptisées aux noms de chouhada, à l’occasion de la célébration du 55ème anniversaire de la fête de la Victoire (19 mars 1962).

L’établissement d’entretien et de réparation de matériels et l’établissement régional d’intendance portent désormais les noms des chahids Mohamed Ouchebi et Abderrahmane Bennouna, respectivement.

L’opération de baptisation, qui intervient dans le cadre de la mise en œuvre des instructions du haut commandement de l’Armée Nationale Populaire (ANP), a été présidée par le commandant de la 4ème RM, le général-Major Abderrazak Cherif, en présence d’officiers et cadres de la RM, et des membres des familles des deux chahids.

Dans une allocution prononcée à cette occasion, et qui a donné lieu à la remise de cadeaux symboliques aux familles des chahids, le commandant de la 4ème RM a mis en valeur l’importance de la dénomination des structures et établissements de l’ANP aux noms de chouhada de la Glorieuse guerre de libération nationale, en vue de se remémorer les sacrifices des valeureux martyrs pour que l’Algérie recouvre son indépendance et sa souveraineté.

Le chahid Mohamed Ouchebi, natif en 1894 de Tebesbest (Touggourt), a appris le saint Coran dans son enfance et travaillé dans le commerce dans sa jeunesse, avant de rejoindre le mouvement national et contribuer à la préparation de la lutte de libération nationale de 1954, pour ensuite adhérer à l’Organisation civile du Front de libération nationale (FLN).

Le chahid a poursuivi son parcours militant contre le colonialisme français avant d’être emprisonné en 1957 et de tomber pars al suite au champ d’honneur, sous les balles des forces coloniales, lors de sa tentative d’évasion de la prison.

Le chahid Abderrahmane Bennouna est né en 1922 à zaouïa El-Abidia (Touggourt) où il a travaillé dans sa jeunesse dans les dépôts d’approvisionnement en blé, avant de rejoindre en 1956 l’Organisation civile du FLN, pour se déplacer, après avoir été repéré, en compagnie de son ami Bachir Kedda vers Annaba ou il reprit son action révolutionnaire en tant que Fidaï.

Il a quitté le territoire national pour Lyon (France) pour poursuivre ses activités au sein de la fédération du FLN, avant de tomber au champ d’honneur le 23 mai en 1958.

  • version imprimable de l'article
  • envoyer l'article par mail
INFOS LOCALES
  • MISE EN SERVICE DES PROJETS D’ELECTRIFICATION RURALE ET DE GAZ...Lire la suite
  • SELLAL INAUGURE L’USINE DE TRAITEMENT DE GAZ DE HASSI-MOUMENE...Lire la suite
  • SELLAL ENTAME UNE VISITE DE TRAVAIL DANS LA WILAYA DE TAMANRASSET ...Lire la suite
  • M. SELLAL EN VISITE DE TRAVAIL JEUDI DANS LA WILAYA DE TAMANRASSET ...Lire la suite
  • LES LEGISLATIVES ,UNE OPPORTUNITE POUR PROMOUVOIR LA DEMOCRATIE ...Lire la suite
VIDEO