La Une
Search
Mercredi 28 Octobre 2020
Journal Electronique

La campagne référendaire sur le projet de révision de la Constitution a atteint, mardi , sa vitesse de croisière, à la faveur notamment du meeting du Premier ministre, Abdelaziz Djerad, organisé à l’auditorium de l’Université es sciences et de la technologie Houari-Boumediène (USTHB) de Bab Ezzouar (Alger) 

Parlant de la symbolique du 1er Novembre 1954, il a rappelé que le peuple s’était soulevé comme un seul homme contre le colonisateur, qui a tenté de détruire nos valeurs et repères socioculturels, et pour mettre le pays sur les rails du progrès. Et de faire le parallèle avec le référendum sur la Constitution : «Le 1er novembre 2020 est une étape, non moins importante qui représente une passerelle entre le passé et le futur. La constitution de 2020 n’est pas une rupture avec notre passé glorieux, mais une nette coupure avec la bande, la corruption et l’injustice.» S’agissant du projet de l’amendement de la loi fondamentale du pays, Djerad l’a qualifié «d’affirmation d’une ambition, celle de commencer à écrire une nouvelle histoire». Il ne s’est pas privé de ringardiser certaines réalisations ou pratiques de l’ancien système. «Il faut tout changer», a-t-il déclaré, salué par un tonnerre d’applaudissements. S’attardant sur la «relation naturelle» entre la déclaration du 1er Novembre et la nouvelle Constitution, il a rappelé que le projet fait partie des engagements phares du Président.

La campagne sur le projet d’amendement de la Constitution, soumis à référendum populaire le 1er novembre prochain, prendra fin aujourd’hui. Depuis le 7 octobre dernier, date de son lancement, des partis politiques ont tenté de reconquérir le terrain perdu depuis presque une année. 

Le FLN, le RND, Jil Jadid, Front El Moustakbal, El Islah, El Bina, l’ANR et bien d’autres se sont réveillés de leur hibernation pour redécouvrir les vertus du terrain. La promotion de la révision de la Constitution constitue, pour eux, une opportunité à ne pas manquer pour rebondir et revenir dans le paysage politique en recomposition, notamment ceux qui sont à la recherche d’une nouvelle identité. L’enjeu est double. En plus d’appeler les citoyens à voter en faveur de ce texte qui «consolide» le principe de l’Etat de droit et «renforce» les institutions de l’Etat, ils ont en ligne de mire les élections législatives anticipées. Pour certains partis, la campagne référendaire est, également, une occasion de se refaire une santé après avoir traversé une crise interne sans précédent. Le cas du FLN en est l’illustration parfaite.

Le Premier ministre, Abdelaziz Djerad, appelle les citoyens et citoyennes à la nécessité de «poursuivre, avec rigueur et responsabilité, la mise en œuvre des mesures de consolidation du dispositif de prévention et de lutte contre la propagation du coronavirus (Covid-19)».

Dans un communiqué rendu public dimanche , après consultation du Comité scientifique et de l’autorité sanitaire et l’évaluation de la situation sanitaire à travers le territoire national, Djerad a rappelé que la pandémie connaît «un inquiétant rebond» au plan international et «une tendance vers l’aggravation de la situation épidémiologique», poussant «beaucoup de pays, dans les cinq continents, à renforcer les actions préventives et durcir les mesures de restriction sur la mobilité des personnes et les activités susceptibles d’aggraver les risques de contagion», a-t-il fait remarquer.
En Algérie, après une maîtrise de la situation sanitaire et l’enregistrement de résultats forts encourageants, la situation montre aujourd’hui des «signes perceptibles de relâchement», lesquels suscitent «la crainte d’une résurgence de cas de clusters et doivent inciter, non seulement à la prudence, mais surtout à une plus forte mobilisation et un engagement de tous pour freiner la propagation du coronavirus», a ajouté la même source. En cette période particulière, marquée par une reprise contrôlée et progressive de l’activité économique et une rentrée scolaire et universitaire et la reprise de la prière du vendredi dans nos mosquées, tous les efforts doivent être «déployés pour maintenir un degré de vigilance maximum et préserver tous les réflexes de prévention et de protection qui ont permis, jusque-là, de nous prémunir d’une situation qui complique toute prise en charge sanitaire».

Le chef d’état-major, Saïd Chanegriha: «Le projet constitue une priorité pour l’Algérie qui vit une phase cruciale»

«la priorité est de s’en remettre au peuple qui exprimera sa voix en toute liberté et souveraineté, quant à sa conviction concernant les amendements constitutionnels proposés» a-t-il souligné.

Le général de corps d’armée, Saïd Chanegriha, chef d’état-major de l’Armée nationale populaire, a estimé, hier, à Oran, que la priorité pour l’Algérie qui vit, actuellement, une «phase cruciale», est celle de «la révision de la Constitution» et «s’en remettre au peuple qui exprimera sa voix en toute liberté et souveraineté», a indiqué dans un communiqué le ministère de la Défense nationale. «Mettre le pays sur la bonne voie requiert impérativement la détermination des priorités. Il n’y a aucun doute que la priorité, qui s’impose en cette phase cruciale que vit l’Algérie, est celle de la révision de la Constitution soumise à un référendum populaire et s’en remettre au peuple qui exprimera sa voix en toute liberté et souveraineté, quant à sa conviction concernant les amendements constitutionnels proposés», a-t-il souligné dans une allocution prononcée lors de la réunion d’orientation avec les cadres et les personnels de la 2e Région militaire, tenue à l’occasion d’une visite de travail et d’inspection dans la région. Il a expliqué, à ce titre, que ces amendements visent «plus particulièrement à ancrer l’équilibre des pouvoirs, associer les jeunes et la société civile au processus de construction de l’Algérie nouvelle et veiller au respect des droits fondamentaux et des libertés».

La Journée nationale de la presse coïncidant avec la date du 22 octobre a été célébrée en grande pompe à Alger à la faveur de la 6e édition du Prix du président de la République du journaliste professionnel, organisée, jeudi dernier au Centre international des conférences à Alger, en présence du Premier ministre, Abdelaziz Djerad, et plusieurs membres du gouvernement dont le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Ammar Belhimer, ainsi que plusieurs directeurs de médias.

Placée sous le thème «La numérisation, passerelle vers l’Algérie nouvelle», le concours a vu la distinction de onze lauréats, exerçant dans différents médias, sur la base de 200 travaux présentés dans les trois catégories de médias, à savoir la presse écrite et électronique et l’audiovisuel. Le premier prix dans la presse écrite est revenu à la journaliste du quotidien public régional de l’Ouest, El Djoumhouria, Leila Zelkit, pour son article intitulé «La numérisation, une nécessité pour l’Algérie de demain». Fahima Ben Akrouf du journal «Sawt El Ahrar» s’est vue attribuer le second prix pour son reportage sur «La numérisation dans le secteur des finances», alors que le troisième prix a été remis à El-Hadj Tahar Ali du journal «El Hayet El Arabia». Dans la catégorie radiophonique, deux journalistes de la Chaîne 1 de la Radio algérienne ont raflé le premier prix. Il s’agit d’Abd El Nacer Laâouar pour son sujet «Le coronavirus impose la numérisation», et Ahmed El Amine Harrane pour «La numérisation dans l’administration». Le second prix est revenu à Rahima Aït-Hamiche de Radio Tizi Ouzou, et le troisième à Salah Eddine Ben Ghedka de Radio Sétif. Dans l’audiovisuel, un seul prix a été décerné à la journaliste de l’ENTV, Amel Merrir, pour son émission sur «La culture à l’ère du coronavirus». La presse électronique était fortement représentée. Le premier prix a été octroyé au jeune Houssam Eddine Foudhil de Chourouk One-Line, le deuxième à Abdelkader Chemsseddine El Houari de l’Agence presse service pour son article «La numérisation est urgente pour le développement», et le troisième à été remporté par Ahmed Laâlaoui d’«El WatanPresse» pour son reportage «La politique de l’Algérie depuis le télex à la numérisation». Pour ce qui est du prix du jury, il a été attribué à Nesrine Rabhi de la Radio Coran.

  • tebboune-investiture008
  • tebboune-investiture007
  • tebboune-investiture006
  • tebboune-investiture005
  • tebboune-investiture004
  • tebboune-investiture003
  • tebboune-investiture002
  • tebboune-investiture001
  • tebboune-investiture009
  •  tebboune-investiture012
  • tebboune-investiture010
  • tebboune-investiture012
  • tebboune-investiture011

Santé

Environnement

Destination Algérie

Histoire

Sciences et Technologies

    • Google ouvre son application de conférences vidéo au grand public

      Google a annoncé mercredi la mise à disposition gratuite de la plateforme de conférences vidéo, Google Meet, destinée au grand public.

      L'application va être progressivement étendue au grand public dans les prochaines semaines, à condition de disposer d'un compte Google (Gmail) ou d'une "identité Google", que l'on peut créer avec n'importe quel email personnel ou professionnel.

      Google Meet était jusqu'à présent réservé aux clients professionnels, soit 6 millions d'entreprises et organisations qui utilisent G-Suite, la gamme de logiciels de Google (avec les emails, le calendrier, le partage de documents, etc).

L'agenda

 Ministère des Ressources en eau
Le ministre des Ressources en eau, Arezki Berraki, tiendra, le 28 octobre à 10h, au Palais de la culture de Skikda, une réunion dans le cadre de la campagne référendaire sur le projet d’amendement de la Constitution.

 

 

 Ministère de la Formation Professionnelle
La ministre de la Formation et de l’Enseignement professionnels, Hoyam Benfriha, effectuera,  le 28 octobre , une visite dans la wilaya d’El Tarf.

Ministère de l’Environnement
La ministre de l’Environnement, Nassira Benharrats, effectuera, le 28 octobre  , une visite dans la wilaya de Saïda, dans le cadre de la campagne référendaire sur le projet de révision de la Constitution.

Ministère de la solidarité
La ministre de la solidarité nationale, de la famille et de la condition de la femme, Kaoutar Krikou, effectuera, le 28 octobre , une visite de travail et d’inspection dans la wilaya de Constantine.

 

MDN

A l’occasion du 66e anniversaire de déclenchement de la guerre de Libération nationale, le musée Central de l’armée organise, jusqu’au 1er Novembre, plusieurs festivités pour commémorer cet événement.

 

Assurance et finance  islamique

Sous le patronage du Haut-Conseil islamique, le 2e Symposium algérien de l’assurance et de la finance islamique aura lieu les 22 et 23 novembre à Alger.

 

 

UNPE

Le président de l’Union nationale du patronat et des entrepreneurs organisera, le 24 octobre, à 14h, à l’hôtel Hocine de Constantine, une rencontre dans le cadre de la campagne pour le référendum constitutionnel.

Ministère de la Santé

Le ministère de la Santé, en collaboration avec Algerian Network of Youth, organise, jusqu’au 7 novembre, une caravane sanitaire qui sillonnera plusieurs wilayas du pays.

 

 

Assurance et finance islamique
Sous le patronage du Haut-  Conseil islamique, le 2e Symposium algérien de l’assurance et de la finance islamique aura lieu les 22 et 23 novembre 2020 à Alger.

 

Algérie Télécom

Algérie Télécom a lancé, depuis le 27 mars, le service de demande de ligne téléphonique et celui de la signalisation des dérangements via son site web : www.algerietelecom.dz 
Les nouveaux demandeurs de ligne pourront suivre à distance, via le courrier électronique, les étapes de l’étude de réalisation, et les abonnés professionnels pourront signaler le dérangement de leur ligne directement sur le site web sans déplacement.

Don  de sang
La Fédération   algérienne des  donneurs de sang  lance un appel à  l’ensemble de la  population âgée de 18 à 65 ans et en bonne santé à faire un don de sang.

 

Football

Hebergement/Kdhosting : kdconcept