A vis de Technicien Daoud Amirouche ex-international : «Une humiliation prévisible»
Search
Dimanche 07 Mars 2021
Journal Electronique

Le match de l’équipe nationale de handball face à l’Islande était le premier vrai test durant le mondial 2021. Une explication face à un client musclé qui s’est terminée sur une balade de santé islandaise. Un scénario qualifié d’humiliation par l’ex- international et ex-entraineur national des gardiens de but Daoud Amirouche. «La défaite existe dans la vie d’une équipe comme c’est le cas de la victoire. Mais, il y a toujours une manière de perdre un match. J’ai été triste de voir notre équipe nationale malmenée logiquement par une très bonne équipe Islandaise. Après avoir souffert le martyr pour battre une faible équipe marocaine, j’avais tiré la sonnette d’alarme que le plus dur est à venir. Le temps m’a vite donné raison, en assistant à une correction donnée par l’Islande, qui ne prépare pas son mondial en jouant seulement quatre matches amicaux» a-t-il estimé. Une désillusion que doit également assumer la fédération algérienne. «La responsabilité de ce premier acte de l’échec incombe au président de l’instance fédérale. C’est lui qui fait le choix des membres du staff à commencer par Alain Portes, son frère Tahar Labane et récemment le second adjoint Hicham Boudrali. Le numéro 1 de la FAHB doit aussi assumer la préparation qui est tout simplement catastrophique. D’ailleurs, aucune stratégie n’existe au sein de cette fédération, alors que d’autres équipes ont entamé leur préparation de ce mondial depuis le début du cycle olympique écoulé» a-t-il souligné. Au sujet des failles des coéquipiers de Abdi, Daoud a mis l’accent sur le jeu individuel qui s’est avéré la mauvaise solution pour résister face à un adversaire qui n’avait pas le mot approximation dans son dictionnaire. «Par son manque d’agressivité, j’ai senti que l’équipe a perdu son âme. Face à cette situation, je n’ai pas compris comment un entraineur français n’arrivait pas à stimuler ses joueurs pour se réveiller. » Concernant les gardiens de but, le bourreau de la Tunisie lors du match qualificatif pour les jeux Olympiques d’Atlanta a souligné une nouvelle fois la négligence d’acteurs qui équivalent 80 % de l’équipe, mais ils sont tels des orphelins durant ce mondial. «Je me demande quel est le membre du staff qui s’occupe des gardiens de but, en l’absence d’un entraîneur spécialisé qui sait quand et comment intervenir. J’ai eu de la peine pour Ghedbane et Benmenni tellement qu’ils étaient perdus sur le terrain. Néanmoins, n’importe quel gardien ne peut pas gagner seul un match sans une défense agressive. J’insiste sur le choix de préférer un second adjoint à la place d’un coach qui a déjà côtoyé le haut niveau comme gardien.» Interrogé sur le prochain match prévu ce soir face au Portugal, notre interlocuteur a indiqué qu’il ne s’attend pas à un miracle de la part des Verts. «Les Portugais ne sont pas venus pour apprendre, mais pour jouer les premiers rôles. Avec deux victoires au compteur, je pense que le Portugal va passer au tour principal en tête du groupe F. Comme je l’ai déjà dit, le mondial ne reconnait que les plus forts et les fédérations qui ont investi durant leurs mandats pour développer le handball et construire des équipes aguerries. En revanche, on pense plus à un second mandat au niveau de la FAHB, au lieu de prévoir un programme de préparation à long terme.»

Une école des gardiens de but va naître
Toujours avec son réflexe d’ancien gardien de but, Daoud a annoncé que son projet de créer une école de formation pour gardiens de but va voir très prochainement le jour. «Je remercie le directeur de l’office du complexe olympique Mohamed-Boudiaf Mohamed Bakhti. Ce dernier a mis à ma disposition la salle la Coupole. Le comité olympique va également m’aider dans cette initiative qui vise à accompagner les portiers ainsi que de former la relève. J’ai programmé une série de déplacements dans les quatre coins du pays pour faire une détection des jeunes talents avec comme principaux critères la morphologie et le courage de cravacher dur pour acquérir une base solide. Sur le plan théorique et pratique, toutes les conditions seront réunies avec notamment des séances de visionnage pour apprendre à nos jeunes la manière juste pour garder ses bois.»
A. K.

  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira

Santé

Destination Algérie

L'agenda

 

Ministère de la Solidarité

La ministre de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la femme, Mme Kaoutar Krikou, présidera, le 8 mars  à 14h, au siège du ministère des Affaires étrangères, la cérémonie de célébration de la Journée internationale de la femme.

Ministère de l’Environnement

La ministre de l’Environnement, Mme Dalila Boudjemaâ, présidera, le 8 mars  à 11h, la cérémonie célébration de la Journée internationale de la femme de célébration où les femmes du secteur seront à l’honneur.



Opéra d’Alger
L’Opéra d’Alger Boualem-Bessaïh lance des ateliers d’initiation au chant ouverts dans les répertoires traditionnels et universels. Les inscriptions auront lieu jusqu’au 15 mars 2021.



HCA

Le Haut-Commissariat à l’amazighité organise, le 8 mars, dans la wilaya de Tipasa, une table ronde suivie d’une présentation exclusive des actes du Colloque international «La résistance de la femme dans l’Afrique du Nord de l’Antiquité au XIXe siècle».

DGF

La Direction générale des forêts organise, les 7 et 8 mars, au Centre international des conférences, Alger, un atelier d’élaboration du plan d’action pour la promotion des produits forestiers non ligneux en Algérie.


Don de sang

La Fédération algérienne des donneurs de sang lance un appel à l’ensemble de la population âgée de 18 à 65 ans et en bonne santé à faire don de sang.

Hebergement/Kdhosting : kdconcept