Mme Souhila Babouche, Institut Cervantès d’Alger :«L’espace virtuel pour atteindre un nouveau public»
Search
Jeudi 28 Janvier 2021
Journal Electronique

Entretien réalisé par Hakim Metref

 


La pandémie de la Covid-19 a impacté la quasi- totalité des secteurs, mais celui de la culture reste le plus affecté. Des théâtres, salles de cinéma, de spectacles, des galeries d’art ont dû baisser rideau ou adapter leurs activités à la conjoncture. L’espace virtuel reste une lucarne à travers laquelle des institutions et artistes, gardent le lien avec le public et les adhérents. L’Institut Cervantès d’Alger ne fait pas exception. La coordinatrice des activités culturelles de l’Institut, Mme Souhila Babouche nous parle de ses activités à l’heure de la Covid-19.

Quel impact a eu la pandémie de la Covid-19 sur l’activité de l’Institut Cervantès d’Alger ?
Suivant les instructions des autorités, l’Institut Cervantès d’Alger a dû baisser le rideau momentanément depuis le 15 mars 2020 afin de protéger l’ensemble de son personnel, élèves et adhérents de la pandémie de la Covid-19. Nous avons dû transférer en ligne les activités culturelles et les cours de langue. A ce propos, nous avons été agréablement surpris par le nombre important d’élèves qui ont répondu favorablement à notre proposition de cours dispensés sur la plate-forme Zoom. Ce fut pour nous une excellente expérience et ça l’est toujours car les cours sont toujours programmés en ligne. Justement, nous sommes en train de travailler dans ce sens pour maintenir ce programme qui a permis à des personnes qui habitent, par exemple, à l’extrême Est ou au Sud de suivre des cours d’espagnol. Certes, en termes de chiffres il n’y a pas lieu de comparer entre les cours présentiels et les cours en ligne, mais c’est tout de même une bonne alternative.

Quelles sont les activités que vous avez suspendues ou transférées vers le virtuel ?
Nous avons dû supprimer une exposition intitulée «Argelia Mallorca» qui était programmée pour la fin mars où un collectif d’artistes algériens et espagnols devait se rencontrer pour échanger leurs expériences. Nous avons suspendu aussi le cycle cinématographique ibéro-américain organisé par l’Institut Cervantès, les Ambassade d’Espagne et des pays ibéro-américains en Algérie. Nous avons également transféré les activités du mois d’avril, le mois du livre où nous avons programmé la lecture de la première de Quichotte en ligne et une série d’activités dans ce cadre, notamment une visite virtuelle au Musée de Cervantès d’Alcala De Henares. C’était un peu pour remplacer l’excursion «sur les traces de Cervantès à Alger» que nous avions l’habitude d’organiser. Nous avons également supprimé les activités des nuits du Ramadhan, mais nous avons tout de même marqué la fin du Ramadhan ou plutôt la fête de l’Aïd avec un superbe concert collectif co-organisé avec le Centre du Maghreb, où l’Institut Cervantès d’Alger avait misé sur la belle voix de Lamia Aït Amara qui a interprété deux chansons.

Entre vos activités virtuelles et réelles au niveau de l’Institut, y-a-t-il une baisse de la fréquentation ?
Je n’ai vraiment pas de pourcentage exact, mais c’est clair, comme je viens de l’expliquer. Il n’y a pas lieu d’établir une comparaison. Bien évidemment, la présence physique ou réelle nous importe plus, mais nous avons remarqué que nous avons pu atteindre un nouveau public, celui qui ne pouvait pas accéder à nos activités en général. Pour nous cela est aussi très, très important.
 H. K.

  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira

Santé

Environnement

    • Climat : 480.000 morts en 20 ans

      Près d’un demi-million de personnes ont péri dans des catastrophes liées à des événements météo extrêmes ces 20 dernières années, selon un rapport publié lundi qui souligne la menace du dérèglement climatique pour l’Humanité.Et ce sont les pays les plus pauvres qui paient le prix humain le plus lourd de ces tempêtes, inondations ou canicules répertoriées entre 2000 et 2019 par l’ONG GermanWatch. Dans ce bilan de près de 480.000 morts provoqués par plus de 11.000  événements météo extrêmes, Puerto Rico, la Birmanie et Haïti ont ainsi été les pays les plus touchés. Organisé par les Pays-Bas, le premier Sommet pour l’adaptation climatique, s’est ouvert hier. Cet  indice mondial des risques climatiques, publié chaque année, estime également que ces catastrophes ont coûté 2.560 milliards de dollars depuis le début du siècle. Alors que les effets du réchauffement de la planète se font de plus en  plus sentir, les pays riches avaient promis de porter à 100 milliards de  dollars par an leur assistance climat aux pays en développement à partir de  2020, mais le compte n’y est toujours pas. 

       

Destination Algérie

    • 61 projets en cours de réalisation à Tizi Ouzou

      Pas moins de 61 projets d’investissement touristiques privés sont en cours de réalisation dans la wilaya de Tizi Ouzou a indiqué le directeur local du tourisme, Rachid Gheddouchi. Ce dernier nous a indiqué que 440 projets d’investissement dans le domaine du tourisme ont été déposés au niveau de ses services. Ainsi ces différentes structures «mettront à la disposition du secteur quelque 7 200 lits et généreront quelque 3 564 emplois» a-t-il indiqué. Sur les 61 projets on compte des hôtels, des auberges, des centres et villages de vacances, des terrains de camping ainsi que des résidences touristiques.

Histoire

Sciences et Technologies

L'agenda


APN

L'Assemblée populaire nationale (APN) reprendra ses travaux,  le  28 janvier à 10h, en séance plénière consacrée aux questions orales.

Ministère de la Santé
Le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, le Pr Abderrahmane Benbouzid, présidera, samedi prochain à 9h, au CIC Abdellatif-Rahal (Alger), l’ouverture d’une journée scientifique sur le lancement du plan national de prise en charge de l’infarctus du myocarde à la phase aiguë.

Ministère de la Justice

Le ministre de la Justice, garde des Sceaux, Belgacem Zeghmati, présidera, samedi prochain, au siège de son ministère, une réunion de coordination des représentants de son département, du ministère des l’Enseignement supérieur et de l’Union nationale de l’ordre des avocats, consacrée aux modalités d’organisation du CAPA.

Ministère de l’Energie

Le ministre de l’Energie, Abdelmadjid Attar, effectuera, le 28 janvier , une visite de travail et d’inspection dans la wilaya de Mostaganem.

Ministères de la Solidarité et du Tourisme
La ministre de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la Femme, Kaoutar Krikou, et le ministre du Tourisme et du Travail familial, Mohamed Hamidou, effectueront une visite de travail et d'inspection dans la wilaya de Blida.

 

Radio DGSN
L’émission «Li Amnikoum» de la Sûreté nationale, émise sur les ondes de la radio Chaîne I, sera consacrée, le 28 janvier à 15h, aux questions des auditeurs autour de la sécurité routière.

RND

Le secrétaire général du RND, Tayeb Zitouni, présidera, samedi prochain à 9h30, la cérémonie d’installation de l’observatoire d’analyse et perspectives du parti.

ANR
Le secrétaire général de l'Alliance nationale républicaine (ANR), Belkacem Sahli, présidera, samedi prochain à 9h30, au siège du parti, à Bouchaoui (Alger), la séance de clôture du conseil national.

Don de sang

La Fédération algérienne des donneurs de sang lance un appel à l’ensemble de la population âgée de 18 à 65 ans et en bonne santé à faire don de sang.

Hebergement/Kdhosting : kdconcept