Kamel Fenniche, président du Conseil constitutionnel :«La future loi veillera à la moralisation de la vie publique»
Search
Mercredi 28 Octobre 2020
Journal Electronique

Le président du Conseil constitutionnel, Kamel Fenniche, a affirmé que la nouvelle Constitution, soumise à référendum le 1er novembre, veillera à la moralisation de la vie publique.

«L’un des engagements les plus importants du président de la République, Abdelmadjid Tebboune, est de veiller à l’équilibre, à la moralisation et à la transparence de la vie publique», a-t-il souligné, hier, sur les ondes de la Radio Chaîne III. «C’est pour atteindre justement cet objectif que des organes de contrôle sont consacrés dans le projet de la nouvelle Constitution, en impliquant la société civile. Le juge constitutionnel agit comme conseiller mais aussi comme arbitre pour régler les conflits, au sein du Parlement par exemple. Il intervient pour empêcher toute paralysie ou blocage institutionnels et prévenir d’éventuelles crises politiques», a-t-il assuré, estimant que c’est un apport important pour le pays. Un apport, a-t-il ajouté, qui consacre les libertés des citoyens tout en donnant de la force aux institutions constitutionnelles pour l’édification d’une nouvelle République. Les organes de contrôle, la Cour constitutionnelle notamment, a-t-il expliqué, suivront de près la gestion publique. «La Cour constitutionnelle veillera au respect de la Constitution, des lois, des décrets, des décisions ministérielles… Ce sera le régulateur des fonctions et des activités publiques», a-t-il soutenu, avant d’évoquer la Cour des comptes, également consacrée dans la Constitution. Cette dernière se chargera du contrôle des biens, services, capitaux marchands et finances publiques de l’Etat. De même que l’Autorité de lutte contre la corruption qui, dans le cas d’infraction des institutions publiques, pourra saisir la Cour des comptes et la justice. Toujours en termes d’apport, il a relevé que le projet de la nouvelle Constitution apporte un plus sur le plan statique. «Les dispositions réglementaires et les articles de loi seront plus clairs. Dans l’ancienne Constitution, il y avait des ambigüités, des divergences dans les textes de loi en arabe et en français», a-t-il fait remarquer, signalant que la nouvelle Constitution, une fois approuvée par les citoyens, aura des incidences sur les textes législatifs. Elle nécessitera une révision profonde des lois organiques et des lois ordinaires. «Toute la législation devrait être en adéquation avec la nouvelle Constitution et cela prendra le temps qu’il faudra», a-t-il prévenu, se disant pour la séparation des pouvoirs. C’est le socle, selon lui, de la démocratie. Cependant, il ne s’agit pas, d’après lui, d’une séparation rigide mais souple qui permettra aux différents pouvoirs de collaborer.

La décentralisation, premier jalon de la bonne gouvernance
Interpellé sur la décentralisation, il assurera que c’est également l’un des éléments de base de la véritable démocratie. «La décentralisation est le premier jalon de la bonne gouvernance avec l’implication de la société civile. Ce qui se traduit par la création d’un organe consultatif, à savoir l’Observatoire national de la société civile», a-t-il précisé. Ainsi, a-t-il poursuivi, avant que les autorités locales ne prennent des décisions, elles seront appelées à s’enquérir d’abord de l’avis et des besoins de la société civile au niveau local. Pour ce qui est de la justice, le projet de la nouvelle Constitution consacre, justement, son indépendance. «Mais cela nécessite de la formation, de la compétence», a-t-il insisté, rappelant que la nouvelle Constitution ne permet plus au ministre de la Justice d’être membre du Conseil supérieur de la magistrature. Au sujet du référendum, Fenniche a souligné que le Conseil constitutionnel est mobilisé pour les préparatifs sur les plans humain et matériel. Le Conseil, a-t-il affirmé, veillera à la publication des procédures en rapport avec ce référendum, le droit de recours, notamment dans le cas d’irrégularités de vote. «Il est de l’intérêt de tous les citoyens d’aller massivement au vote s’ils veulent édifier une nouvelle République et un Etat fort qui barrera la route à tous les opportunistes», conclut-il.
Farida Belkhiri

 

  • tebboune-investiture008
  • tebboune-investiture007
  • tebboune-investiture006
  • tebboune-investiture005
  • tebboune-investiture004
  • tebboune-investiture003
  • tebboune-investiture002
  • tebboune-investiture001
  • tebboune-investiture009
  •  tebboune-investiture012
  • tebboune-investiture010
  • tebboune-investiture012
  • tebboune-investiture011

Santé

Environnement

Destination Algérie

Histoire

Sciences et Technologies

    • Google ouvre son application de conférences vidéo au grand public

      Google a annoncé mercredi la mise à disposition gratuite de la plateforme de conférences vidéo, Google Meet, destinée au grand public.

      L'application va être progressivement étendue au grand public dans les prochaines semaines, à condition de disposer d'un compte Google (Gmail) ou d'une "identité Google", que l'on peut créer avec n'importe quel email personnel ou professionnel.

      Google Meet était jusqu'à présent réservé aux clients professionnels, soit 6 millions d'entreprises et organisations qui utilisent G-Suite, la gamme de logiciels de Google (avec les emails, le calendrier, le partage de documents, etc).

L'agenda

 Ministère des Ressources en eau
Le ministre des Ressources en eau, Arezki Berraki, tiendra, le 28 octobre à 10h, au Palais de la culture de Skikda, une réunion dans le cadre de la campagne référendaire sur le projet d’amendement de la Constitution.

 

 

 Ministère de la Formation Professionnelle
La ministre de la Formation et de l’Enseignement professionnels, Hoyam Benfriha, effectuera,  le 28 octobre , une visite dans la wilaya d’El Tarf.

Ministère de l’Environnement
La ministre de l’Environnement, Nassira Benharrats, effectuera, le 28 octobre  , une visite dans la wilaya de Saïda, dans le cadre de la campagne référendaire sur le projet de révision de la Constitution.

Ministère de la solidarité
La ministre de la solidarité nationale, de la famille et de la condition de la femme, Kaoutar Krikou, effectuera, le 28 octobre , une visite de travail et d’inspection dans la wilaya de Constantine.

 

MDN

A l’occasion du 66e anniversaire de déclenchement de la guerre de Libération nationale, le musée Central de l’armée organise, jusqu’au 1er Novembre, plusieurs festivités pour commémorer cet événement.

 

Assurance et finance  islamique

Sous le patronage du Haut-Conseil islamique, le 2e Symposium algérien de l’assurance et de la finance islamique aura lieu les 22 et 23 novembre à Alger.

 

 

UNPE

Le président de l’Union nationale du patronat et des entrepreneurs organisera, le 24 octobre, à 14h, à l’hôtel Hocine de Constantine, une rencontre dans le cadre de la campagne pour le référendum constitutionnel.

Ministère de la Santé

Le ministère de la Santé, en collaboration avec Algerian Network of Youth, organise, jusqu’au 7 novembre, une caravane sanitaire qui sillonnera plusieurs wilayas du pays.

 

 

Assurance et finance islamique
Sous le patronage du Haut-  Conseil islamique, le 2e Symposium algérien de l’assurance et de la finance islamique aura lieu les 22 et 23 novembre 2020 à Alger.

 

Algérie Télécom

Algérie Télécom a lancé, depuis le 27 mars, le service de demande de ligne téléphonique et celui de la signalisation des dérangements via son site web : www.algerietelecom.dz 
Les nouveaux demandeurs de ligne pourront suivre à distance, via le courrier électronique, les étapes de l’étude de réalisation, et les abonnés professionnels pourront signaler le dérangement de leur ligne directement sur le site web sans déplacement.

Don  de sang
La Fédération   algérienne des  donneurs de sang  lance un appel à  l’ensemble de la  population âgée de 18 à 65 ans et en bonne santé à faire un don de sang.

 

Football

Hebergement/Kdhosting : kdconcept