28 AOÛT 1958: Le jour où le FLN frappa au cœur de la France
Search
Mercredi 21 Octobre 2020
Journal Electronique

PEU ÉVOQUÉE, DU MOINS PAR RAPPORT À D’AUTRES HALTES DE LA GLORIEUSE GUERRE DE LIBÉRATION NATIONALE, la date du 28 août 1958 marque une phase importante vers le recouvrement de la souveraineté nationale. Le combat et les sacrifices des émigrés ne sont plus à rappeler. En bref, c’était l’ouverture du second front armé sur le sol français.

L ’association Machaâl Echahid, en collaboration avec les Scouts musulmans algériens, a célébré le 62e anniversaire de cette date historique en organisant, hier, à Alger, une conférence, animée par plusieurs moudjahidine. Le moudjahid Mohamed Ghafer, plus connu sous le nom de guerre Moh Clichy, est revenu sur cette étape ayant mis la pression sur le colonisateur en créant «un climat d’insécurité sur son territoire». L’idée avait germé, explique Moh Clichy, «en mai 1957, lorsque le Comité de coordination et d’exécution, organe suprême du FLN, a Omar Boudaoud responsable de la Fédération de France». L’objectif, dit-il, «était de contraindre le colonisateur à maintenir le maximum de ses troupes en France et soulager en conséquence les maquis de l’intérieur». Une mission accomplie «grâce à la mobilisation de la diaspora algérienne», poursuit le moudjahid Mohamed Kachi. Présent à la rencontre, il relate comment il a réussi à exécuter une opération commando en survivant miraculeusement à l’attentat. En acceptant de faire partie d’un groupe de «choc» constitué des leaders du second front, il a réussi à faire exploser une usine de carburant. Kachi a essayé de donner des détails bien précis de cet attentat où il était prêt à y laisser sa vie. «Le destin en a décidé autrement», ironise le patriote, invitant l’assistance à consulter des documents datant de 1958 qu’il a précieusement conservés. Le moudjahid raconte, en effet, que les préparatifs de cette étape ont été lancées en 1957, sélectionnant et formant des cellules FLN. Suite à quoi, des groupes de «choc» aguerris ont été créés, chargés de l’autodéfense, sous la tutelle d’Ahmed Doum, puis d’Abdelkrim Souici. «Une structure rapide dans l’action, efficace et agressive», s’enorgueillit encore le moudjahid, qui précise que près de 60% des aides financières perçues par le FLN provenaient des migrants. «Ces dons contribuaient à approvisionner les militants en armes et denrées élémentaires», a souligné encore Kachi. Moh Clichy est revenu également sur la réunion du comité fédéral et des chefs des quatre Wilayas historiques du FLN en France. C’est la base du combat lancé, après l’installation d’une organisation politico-administrative et paramilitaire, sur le territoire français. La date du déclenchement est fixée au 25 août 1958 à 00h. «Après cette rencontre, qui a regroupé sept participants, dont Bouaziz, Haroun et Ladlani, on a donné le coup d’envoi de cette lutte. Dès lors, les commandos sont passés à l’attaque», révèle encore le moudjahid. «Les Français se sont rendus compte que la guerre avait traversé la Méditerranée», précise l’intervenant, indiquant que «les attaques du FLN avaient ciblé, entre autres, les commissariats, les postes de police, les casernes, les dépôts de carburants, les voies ferrées et les raffineries» «Les objectifs escomptés ont été ainsi atteints et l’économie de la France a été frappée de plein fouet, d’où l’instauration du couvre-feu pour les Nord-Africains et le durcissement de la répression», a déclaré le moudjahid qui précise que la nouvelle mesure est adoptée le 27 août dans le département de la Seine, le 3 septembre dans le Rhône et le 4 en Seine-et-Oise. Il a affirmé, toutefois, que «les contrôles renforcés et les arrestations préventives n’ont pas réussi à entamer la détermination des Algériens établis en France, qui réussissent à déclencher d’autres actions, notamment celle perpétrée le 31 août, ayant eu pour cible les dépôts d’essence à Arles et l’usine de gaz d’Alès». Le second front armé a incité l’armée française à changer de stratégie, et a donné un nouveau souffle à la Révolution. Il a permis, par ailleurs, «les négociations devant aboutir aux accord d’Evian», a conclu Moh Clichy. 

Samira Azzegag

  • tebboune-investiture008
  • tebboune-investiture007
  • tebboune-investiture006
  • tebboune-investiture005
  • tebboune-investiture004
  • tebboune-investiture003
  • tebboune-investiture002
  • tebboune-investiture001
  • tebboune-investiture009
  •  tebboune-investiture012
  • tebboune-investiture010
  • tebboune-investiture012
  • tebboune-investiture011

Santé

Environnement

Destination Algérie

Culture

Histoire

Sciences et Technologies

    • Google ouvre son application de conférences vidéo au grand public

      Google a annoncé mercredi la mise à disposition gratuite de la plateforme de conférences vidéo, Google Meet, destinée au grand public.

      L'application va être progressivement étendue au grand public dans les prochaines semaines, à condition de disposer d'un compte Google (Gmail) ou d'une "identité Google", que l'on peut créer avec n'importe quel email personnel ou professionnel.

      Google Meet était jusqu'à présent réservé aux clients professionnels, soit 6 millions d'entreprises et organisations qui utilisent G-Suite, la gamme de logiciels de Google (avec les emails, le calendrier, le partage de documents, etc).

L'agenda

Ministère  de la Solidarité

La visite que devait effectuer la ministre de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la femme, Mme Kaoutar Krikou, dans la wilaya d’Aïn Témouchent, est reportée à une date ultérieure.

 

Ministère du Tourisme

Le ministre du Tourisme, de l’Artisanat et du Travail familial, Mohamed Hamidou, effectuera, les 20 et 21  octobre, une visite de travail et d’inspection dans la wilaya d’Aïn Témouchent.

 

 Ministère de l’Environnement

La ministre de l’Environnement et des Energies renouvelable, Mme Nassira Benharrats,  effectuera, le 21 octobre ,  une visite de travail  et d’inspection dans la wilaya de Sétif.

 

MDN

Pour commémorer le 66e anniversaire du déclenchement de la guerre de Libération, le Musée central de l’armée organisera, du 22 octobre au 1er novembre, des
festivités.

Organisations patronales

La confédération algérienne du patronat citoyen, la confédération nationale du patronat algérien, la confédération des industriels et patrons algériens, l’association générale des entrepreneurs algériens organisent, le 21 octobre à 9h, au siège de la CAPC, sis à El Mouradia, une conférence de presse conjointe.

Forum de la mémoire

Le forum de la mémoire d’El Moudjahid et l’association Machaâl Echahid organisent, le 21 octobre à 10h, un hommage au regretté moudjahid et historien Zoheir Ihaddadène, à l’amphithéâtre Nelson-Mandela de l’Institut ITFC à Ben Aknoun.

 

UGCAA
L’Union générale des commerçants et artisans algériens organise, le 24 octobre à 9h30, au siège de l’Union, les travaux du 2e congrès de la Fédération nationale des agences de tourisme et d’hôtellerie.

 

Ministère de la Santé

 *Le ministère de la Santé organise, en collaboration avec Algerian Network of Youth, jusqu’au 7 novembre prochain, une caravane sanitaire au profit de plusieurs wilayas. 

 

Assurance et finance islamique
Sous le patronage du Haut-  Conseil islamique, le 2e Symposium algérien de l’assurance et de la finance islamique aura lieu les 22 et 23 novembre 2020 à Alger.

 

Algérie Télécom

Algérie Télécom a lancé, depuis le 27 mars, le service de demande de ligne téléphonique et celui de la signalisation des dérangements via son site web : www.algerietelecom.dz 
Les nouveaux demandeurs de ligne pourront suivre à distance, via le courrier électronique, les étapes de l’étude de réalisation, et les abonnés professionnels pourront signaler le dérangement de leur ligne directement sur le site web sans déplacement.

Don  de sang
La Fédération   algérienne des  donneurs de sang  lance un appel à  l’ensemble de la  population âgée de 18 à 65 ans et en bonne santé à faire un don de sang.

 

Football

Hebergement/Kdhosting : kdconcept