La Turquie poursuit sa chasse aux mutins sous l'œil inquiet de ses alliés
Search
Lundi 30 Novembre 2020
Journal Electronique

La chasse aux mutins, désormais  officiellement qualifiés de "terroristes", se poursuivait lundi en Turquie  après le coup d'Etat raté, en dépit de l'inquiétude croissante de la communauté  internationale envers un allié aussi encombrant que stratégique.

 Jusque là, 103 généraux et amiraux ont été placés en garde à vue, a indiqué  l'agence progouvernementale Anadolu, trois jours après la tentative de putsch. 

Parmi les grosses prises, le général Mehmet Disli, qui a mené la prise  d'otage du chef d'état major Hulusi Akar, ainsi que l'ancien chef de l'armée de  l'air, le général Akin Oztürk, soupçonné d'être un meneur. 

L'élimination du "virus" factieux promis par le président turc Recep Tayyip  Erdogan a aussi donné lieu à une descente des unités de la police  antiterroriste à la prestigieuse académie de l'armée de l'air d'Istanbul, a  annoncé l'agence Anadolu.

Quelque 6.000 militaires ont déjà été placés en garde à vue et près de  3.000 mandats d'arrêt ont été délivrés à l'encontre de juges et de procureurs,  après la tentative de coup d'Etat qui a officiellement fait au moins 290 morts,  dont plus de 100 putschistes. En outre 9000 fonctionnaires vdu ministère de l’Intérieur ont été limogés.

La terminologie officielle s'est durcie à l'encontre des rebelles,  désormais qualifiés de "groupe terroriste" par le ministère des Affaires  Étrangères. 

Le coup d'Etat n'était pas "qu'un complot perfide" mais "une campagne  terroriste", a déclaré le ministère dans un communiqué dans la nuit.

Multipliant les bains de foule auprès de milliers de partisans réclamant la  tête des mutins, M. Erdogan a même évoqué dimanche soir à Istanbul un possible  rétablissement de la peine capitale en Turquie. 

 Un défi à l'Union européenne, qui avait obtenu en 2004 que le pays  l'abolisse pour obtenir son ticket d'entrée. 

La chef de la diplomatie européenne Federica Mogherini et les ministres des  Affaires étrangères de l'UE, réunis lundi à Bruxelles, ont réagi en mettant en  garde le pays contre la tentation d'une répression généralisée. 

L'État de droit doit être protégé pour le bien" de la Turquie et "nous  allons envoyer un message fort en ce sens à la Turquie", a averti Mme  Mogherini. 

Le commissaire européen à l'Elargissement Johannes Hahn, chargé du dossier  de la candidature turque à l'UE, a même suggéré que le gouvernement turc avait  déjà préparé, avant la tentative de coup d'Etat, une liste de gêneurs à arrêter.

"Je pense que le fait que les listes soient déjà disponibles juste après  l'événement montre qu'elles ont été préparées pour être utilisées à un certain  moment", a observé M. Hahn

Samedi, La chancelière allemande, Angela Merkel, cheville ouvrière de l'accord UE-Turquie sur  les réfugiés, a appelé le M. Erdogan à traiter les putschistes en respectant  "l'Etat de droit". 

"Erdogan va utiliser le putsch pour étendre et renforcer son pouvoir au  sein de l'Etat", a estimé Norbert Röttgen, président de la commission  parlementaire des affaires étrangères au Bundestag, dans un entretien au  journal Die Welt.

Si Erdogan utilise ce putsch manqué "pour limiter les droits  constitutionnels, alors les négociations d'adhésion (à l'UE) seront  compliquées, voire impossible", a prévenu dans le quotidien des affaires  Handelsblatt Elmar Brok, président de la commission des affaires étrangères au  Parlement européen.

Le président américain Barack Obama avait auparavant rappelé "le besoin  vital" du respect en Turquie "de l'Etat de droit".  

                                                                    Ne pas désarmer

Les relations pourraient se tendre entre Ankara et Washington, autour du  sort qui sera réservé à Fethullah Gülen, passé depuis 2013 du statut d'allié à  celui d'ennemi numéro un d'Erdogan, qui l'a accusé d'être l'instigateur du  putsch. 

  1. Erdogan a personnellement sommé son homologue américain de le lui "livrer". Réfugié aux Etats-Unis, ce prédicateur musulman a pour sa part catégoriquement démenti toute implication. 

Pour la troisième journée consécutive, les vols commerciaux restaient  suspendus lundi matin entre la Turquie et les Etats-Unis. 

Si l'activité semblait reprendre normalement lundi matin dans les rues  stambouliotes, quelque 1.800 membres des forces spéciales de la police ont  commencé à y être déployés dans la nuit pour en sécuriser les points sensibles,  selon Anadolu.

"Ce n'est pas fini, ne désarmez pas", titrait en une lundi le quotidien  Hurriyet citant les appels répétés d'Erdogan à ses partisans de continuer à  tenir la rue face à une menace qui ne serait pas écartée.  

Plusieurs milliers de personnes ont à nouveau obtempéré, rassemblées dans  la nuit de dimanche à lundi sur la place Taksim ainsi que sur la place Kizilay,  à Ankara. 

"Le jour, allons travailler. Le soir, après le travail, poursuivons notre  veille", a lancé à Ankara le Premier ministre turc Binali Yildirim. 

  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira

Santé

Environnement

Destination Algérie

    • 61 projets en cours de réalisation à Tizi Ouzou

      Pas moins de 61 projets d’investissement touristiques privés sont en cours de réalisation dans la wilaya de Tizi Ouzou a indiqué le directeur local du tourisme, Rachid Gheddouchi. Ce dernier nous a indiqué que 440 projets d’investissement dans le domaine du tourisme ont été déposés au niveau de ses services. Ainsi ces différentes structures «mettront à la disposition du secteur quelque 7 200 lits et généreront quelque 3 564 emplois» a-t-il indiqué. Sur les 61 projets on compte des hôtels, des auberges, des centres et villages de vacances, des terrains de camping ainsi que des résidences touristiques.

Culture

Histoire

Sciences et Technologies

    • Google ouvre son application de conférences vidéo au grand public

      Google a annoncé mercredi la mise à disposition gratuite de la plateforme de conférences vidéo, Google Meet, destinée au grand public.

      L'application va être progressivement étendue au grand public dans les prochaines semaines, à condition de disposer d'un compte Google (Gmail) ou d'une "identité Google", que l'on peut créer avec n'importe quel email personnel ou professionnel.

      Google Meet était jusqu'à présent réservé aux clients professionnels, soit 6 millions d'entreprises et organisations qui utilisent G-Suite, la gamme de logiciels de Google (avec les emails, le calendrier, le partage de documents, etc).

L'agenda

 

Radio algérienne


Le forum de la Radio diffusé sur la Chaîne I de la Radio algérienne en collaboration avec la Télévision algérienne et Algérie Presse Service, invitera, le 30 novembre à 10h au Centre culturel Aïssa Messaoudi, le conseiller auprès du Président de la République, chargé des zones d'ombre, M. Brahim Merad.

 Laboratoire Roche Algérie
Le laboratoire Roche Algérie inaugure sa série de formations en ligne (par zoom) en direction des journalistes, avec une première session répartie en deux groupes, les 30 novembre et 1er Décembre de 13h30 à 16h30.

Ambassade d’Italie
La 5e édition de la Semaine de la cuisine italienne dans le monde se déroulera en virtuel du 23 au 29 novembre.

 

Cinémathèque algérienne
La Cinémathèque algérienne rend hommage sur son site web et sa page facebook aux grands cinéastes du cinéma mondial qui ont dans le passé fréquenté sa salle obscure dans le cadre des cycles et festivals qu’elle a organisés.

Institut Cervantès d’Alger
Depuis le début du confinement au mois de mars dernier, l’Institut Cervantes d’Alger avait lancé trois sessions de cours d’espagnol par vidéo conférence. Pour ce mois de décembre et suite à une demande croissante, l’Institut offrira à nouveau des cours en présentiel au niveau de son centre. Cette formule viendra compléter la modalité en ligne qui sera toujours maintenue.

Championnat national militaire de judo
Le complexe sportif régional de la 1re Région militaire à Blida abritera, du 23 au 26 novembre, le championnat national militaire de judo.

 

 Batimatec
La 23e édition du Salon international du bâtiment, des matériaux de construction et des travaux publics (Batimatec 2020) qui devait se tenir du 22 au 26 novembre 2020, au Palais des Expositions des Pins Maritimes (Alger) est reporté au 7 juin 2021.

Salon de la pharmacie
La 4e édition du Salon professionnel de la pharmacie, de la parapharmacie et du confort au quotidien (Pharmex 2020) ouvrira ses portes le 12 au centre des conventions d’Oran Mohamed-Benahmed.

 

 Assemblées virtuelles au TNA
Le Théâtre national algérien Mahieddine-Bachtarzi organise, durant le mois de novembre, des «assemblées virtuelles» (Al-Majaliss al-Iftiradhiya) animées par le journaliste et écrivain Abderrazak Boukkeba. Il s’agit de rencontres hebdomadaires, qui se tiennent tous les samedis du mois .

Assurance et finance islamique
Sous le patronage du Haut-  Conseil islamique, le 2e Symposium algérien de l’assurance et de la finance islamique aura lieu les 22 et 23 novembre 2020 à Alger.

 

Algérie Télécom

Algérie Télécom a lancé, depuis le 27 mars, le service de demande de ligne téléphonique et celui de la signalisation des dérangements via son site web : www.algerietelecom.dz 
Les nouveaux demandeurs de ligne pourront suivre à distance, via le courrier électronique, les étapes de l’étude de réalisation, et les abonnés professionnels pourront signaler le dérangement de leur ligne directement sur le site web sans déplacement.

Don  de sang
La Fédération   algérienne des  donneurs de sang  lance un appel à  l’ensemble de la  population âgée de 18 à 65 ans et en bonne santé à faire un don de sang.

 

Sports Divers

Hebergement/Kdhosting : kdconcept